La Réunion : vivez l’éruption du Piton de La Fournaise !

Je suis Réunionnaise, oui, mais c’est la première fois que j’ai vu l’éruption du Piton de La Fournaise de « près ». J’entends déjà les « bouh », mais minute papillon ! C’est bien connu, on part découvrir des horizons lointains alors que chez nous il y a déjà de quoi faire. Soit, cette année j’ai décidée de remédier à cette hérésie.

14 juillet 2017, jour de fête national. Entre défilés, commémorations, et autres réjouissances, Dame Nature à fait les choses en grand à La Réunion. Le Piton de La Fournaise est entré en éruption (eh oui, tu peux pas test notre feu d’artifice!). Le Piton de la Fournaise est l’un des deux volcans qui forment l’île de La Réunion. L’un, le Piton des Neiges, est éteint. L’autre, le Piton de la Fournaise, est l’un des volcans les plus actifs de la planète. Certaines de ces éruptions ont marqué l’histoire volcanologique de l’île, comme « l’éruption du siècle » de 2007 à découvrir ici, ou la coulée de 1977.

 

L’itinéraire

Trajet Sainte-Rose au parking du Pas de Bellecombe, Perles du monde voyages
Trajet de Sainte-Rose au parking du Pas de Bellecombe

 

Le périple

Cette fois c’est décidé, j’enfile mes baskets et direction le spectacle. Le lendemain de la fête nationale, j’arrive à la Plaine des Cafres. Plutôt habituée aux températures chaudes du littoral, j’appréhendais un peu les températures (trop) fraîches des hauteurs. Il faisait déjà 7°C. Petite joueuse me direz-vous.

Afin d’éviter les éternels embouteillages à chaque éruption volcanique, j’ai choisi de partir pendant la nuit. Toutefois, mon plan a moyennement fonctionné. Il y a quand même eu un peu plus d’une heure d’attente avant de pouvoir monter vers le volcan. Les gendarmes étaient situés plus bas, au début de la route forestière, afin de fluidifier la circulation et éviter le désordre qu’il y a pu avoir les années précédentes. Vers 1h30 du matin, je quitte donc la longue file d’attente des voitures pour me diriger vers la Plaine des Sables. De jour, les lieux sont tout simplement à couper le souffle avec des paysages lunaires. La nuit n’enlève en rien de son charme. Le ciel était dégagé, laissant entrevoir un terrain de jeu palpitant pour les photographes cherchant à capturer les étoiles.

cropped-img_0314.jpg
La Plaine des Sables de jour. ©Perlesdumondevoyages 

Le point de départ de la randonnée commence donc à la Plaine des Sables, sur le parking du Pas de Bellecombe. Là, les secours ont prit leur quartier afin d’intervenir au plus vite en cas de besoin. Certes, il y avait du monde, mais le site n’était pas saturé. La nuit est sans doute le meilleur moment pour s’y rendre et éviter l’affluence des curieux. Commence donc une marche d’environ deux heures. Alors que je commence tout juste à fouler le sentier, je ne peux m’empêcher de regarder le visage de ceux qui sont sur le chemin du retour. Moi qui ne suis pas une très grande sportive, le « bon courage » d’un passant m’a moyennement encouragé… Soit, je veux voir cette éruption et je la verrai !

Je marche, encore et encore. La température était de -1°C (oui, j’y ai survécu). Forte heureusement, je m’étais habillé en conséquence avec 4 couches de vêtements (rien que ça). Je me dis que j’ai eu raison quand j’ai vu certains visiteurs arrivés en tongs et sans vêtements chauds ! Vu leurs expressions, les regrets sont vite arrivés…

Au fil des minutes le cône du volcan se dessine sous mes yeux. Je le vois de loin mais, déjà le spectacle est excitant. Je continue ma route jusqu’à trouver un point au calme où observer l’éruption. Je regarde droit devant moi et, que la scène est belle ! La température se réchauffe légèrement, et ce bruit si particulier de la lave qui est éjecté du cône éruptif, il résonne comme une symphonie. C’est magnifique. La longue marche et le froid paraissent bien désuets face au tableau que la nature m’offre à ce moment précis. Si vous n’avez encore jamais vécu cette expérience, je vous conseille vivement de prendre votre billet pour admirer la prochaine éruption. Soyez sûr que cela arrivera vite, le Piton de La Fournaise aime se donner en spectacle.

Photos : merci à Joé Robert (JR Photographies) de m’avoir permise de partager avec vous ses magnifiques photos !

F3B4BA1334C444C3ADDFD4AAEC8C18E2
Vue sur le cratère du Dolomieu. ©JoéRobert
E04E6F5D2F104FC9B6F1CEEAD2DBE6AB
©JoéRobert
81DD7F7F8ADA4C1F8EB50DD37C07BC2B
©JoéRobert
10D966B42FF4421F9BED069B6A742D7A
©JoéRobert
83C13E42E26C4AB79D1D91A2DD59AF39
©JoéRobert

Ce moment, je l’ai encré dans mes souvenirs. Bientôt, je quitte mon île natale pour le rythme parisien. Il avait donc une saveur particulière. Je suis restée là, à observer et écouter. Tout simplement.

Il est l’heure de prendre le chemin du retour. Vous pensiez que le spectacle était terminé ? Détrompez-vous. Je suis restée jusqu’au petit matin. Le sentier se révélait sous la douce lumière des premières lueurs du jour. Le rouge de La Plaine des Sables contrastait parfaitement avec le jaune et le camaïeu de bleu du ciel. De quoi finir ce périple en beauté.

Plaine des Sables, Perles du monde voyages
Plaine des Sables aux premières lueurs du jour. ©Perlesdumondevoyages

 

Hébergement

J’ai eu la chance de loger deux nuits dans un joli bungalow à La Plaine des Cafres, Ti Case les Hauts. L’entrée se fait par le jardin des propriétaires, un couple très accueillant et aux petits soins pour leurs visiteurs. L’endroit est calme et le bungalow, un véritable cocon, idéal pour des amoureux. Au rez-de-chaussée, vous trouverez la pièce à vivre toute équipée et à l’étage, une chambre confortable. Si vous souhaitez en connaître plus sur les curiosités à découvrir, n’hésitez pas à faire appel aux propriétaires qui se feront un plaisir de vous renseigner, voire de vous accompagner !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Point technique

À faire :

  • Porter des tenues très chaudes car les températures sont basses au volcan.
  • Avoir des baskets ou chaussure de randonnées.
  • Emportez une lampe frontale si vous marchez de nuit.
  • Emportez de l’eau et de quoi grignoter.
  • Ayez sur vous une couverture de survie. Mieux vaut prévenir que guérir.

 

À ne pas faire :

  • Vous habiller léger. J’ai vu des personnes vêtues d’un simple short et ti-shirt. Ils l’ont vite regretté…
  • Venir en tong ou bottes rigides. Il y a quand même deux bonnes heures de marche juste à l’allée ; préservez vos pieds.
  • Prendre une cuite avant de faire votre petite randonnée. Pourquoi je parle de ça ? Certains l’ont tenté et ont vite compris leur erreur.

 

Mon équipement

  • Un bonnet
  • Des gants
  • Une doudoune
  • Un polaire
  • Un legging de sport
  • Un coupe-vent
  • Des baskets
  • Une lampe frontale
  • Un sac à dos avec une bouteille d’eau et des barres chocolatées.

Surtout, habillez-vous chaudement. En juillet c’est l’hiver austral à La Réunion, les températures sont basses surtout dans est hauteurs, voire négatives. N’oubliez pas d’apporter un petit sac pour mettre vos déchets à l’intérieur. Afin que nous puissions tous continuer à profiter de ce merveilleux site naturel, il est primordial de le garder intact.

N’hésitez pas à partager votre expérience ! Avez-vous déjà assister à une éruption volcanique ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s