Que faire en cas de crise d’épilepsie ?

crise d'épilepsie, Life by Lita

L’épilepsie est une affection neurologique touchant environ 50 millions de personnes dans le monde. Mal connue du public, elle est pourtant l’une des affections neurologique les plus fréquentes.

Comment se traduit l’épilepsie ?

Les convulsions subites constituent la principale caractéristique de l’épilepsie. Lors de ces crises, la personne atteintes peut tomber par terre et subir de fortes contractions musculaires spasmodiques. Elle se caractérise aussi de différentes façon :

  • par des crises partielles avec de brefs épisodes de tremblements involontaires qui touchent une partie du corps ;
  • par des crises généralisées touchant l’ensemble du corps.

Les crises peuvent s’accompagner de perte de conscience. Pour comprendre cette maladie, il faut d’abord connaître comment elle fonctionne.

Le cerveau travail quotidiennement. Tous les jours, des millions de signaux chargés électriquement et chimiquement sont transmis vers les autres parties du corps à partir de ses cellules nerveuses. Chez les épileptiques, les crises sont donc causées par « des décharges électriques excessives dans un groupe de cellules cérébrales » (source : OMS).

Que faire en cas de crise d’épilepsie ?

  • Il ne faut pas bouger la personne.
  • Veillez à protéger sa tête et à enlever tout les objets dangereux se situant à proximité pour éviter qu’elle se blesse.
  • Positionnez la personne en position de sécurité, c’est-à-dire sur le côté. Si sa bouche mousse ou qu’elle bave, cette position lui évitera de s’étouffer.
  • Si elle possède des lunettes, retirez-les.
  • Contrairement aux idées reçues, il ne faut rien mettre dans la bouche d’une personne en crise.
  • Notez la durée de la crise.

Une fois la crise terminée, ne laissez pas la personne seule. Une crise peut être éprouvante et causer une certaine confusion une fois terminée. Rassurez-la jusqu’à ce qu’elle retrouve ces esprits.

Attention, certaines situations nécessites que vous appeliez les secours ! Si la crise dure plus de cinq minutes, des séquelles peuvent endommager le cerveau. Si une deuxième crise survient, que la personne s’est blessée ou qu’elle est mal en point, n’hésitez pas non plus à appeler les secours.

Numéros utiles : SAMU : 15 / Pompiers : 18

Sources : Fondation EpilepsieOMS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s